Bureaux Dalby R+2

Architecture, Maitrise d’œuvre pour l’aménagement intérieur de bureaux  de la SNCF / mission complète / Livré / Septembre 2019 – août 2020 / Nantes / Atelier Fil / Commande du service TER Pays de la Loire pour la SNCF/ montant études 20000 € HT, travaux 120 000€ HT, 330m2 SP


Les enjeux de réaménagement de ce plateau de bureaux de 300m² résident dans la lisibilité de l’organisation générale afin de renforcer la collaboration inter-services et les porosités visuelles. L’aménagement initial très cloisonné générait une forte sensation d’enfermement. La maîtrise d’ouvrage souhaitait également diversifier les possibilités d’appropriation des espaces de travail (philosophie du « flex office »).

Le travail de l’Atelier Fil s’est concentré sur les moyens d’apporter de la lumière naturelle jusqu’au centre du plateau, qui est devenu l’espace partagé et flexible, où peuvent se dérouler les temps de travail en équipe selon plusieurs dispositions. Cet espace entièrement vitré est chaleureux grâce à des menuiseries bois en pin clair et un faux-plafond en tasseaux bois disposés en claire-voie intégrant harmonieusement des lignes d’éclairage LED.

Les sous-espaces de bureaux ont été traités de manière sobre et profitent de l’ambiance chaleureuse et ouverte de la cloison vitrée de l’espace central, qui sert aussi de circulation générale : adieu les couloirs !

Il a été donné la part belle à une stratégie de réemploi, portée par l’Atelier Fil, et rejointe par la MOA et les artisan·es : les cloisons modulaires ont été déposées-reposées sans aucune casse, les portes repeintes et réemployées, les bouches d’aérations intégrées … Les éléments non réemployés directement ont été installés dans d’autres services de l’immeuble ou envoyés dans le réseau des ressourceries.

 

 

 

 

Scopéli

Architecture, Maitrise d’œuvre / mission complète pour la rénovation d’un bâtiment en supermarché collaboratif : diagnostic technique,  conception du projet, inclusion du réemploi, suivi du chantier  ; Démarche participative : concertation, conception collective, outils pédagogiques et multi-acteurs /  juin 2017 à décembre 2019 / Rezé (44) / Atelier Fil / Commande privée – Scopeli, la cantine des colibris et des faizeux, montant de l’étude : 30 000€ HT ; montant des travaux : 103 827 € HT (hors auto-construction) ; 1200m² de surfaces plancher.

Équipe : Atelier Fil (architecture), Airéo (thermique et fluides), Katapulte (accompagnement à l’auto-construction)


Scopeli est un projet de maîtrise d’œuvre de réhabilitation d’un bâtiment en supermarché coopératif et participatif, pour une occupation transitoire de 6 ans. Au-delà d’un lieu de vente, le programme comprend aussi des espaces de rencontre de la coopérative, avant tout une structure d’éducation populaire sur la thématique de l’alimentation, du local et du bio-sourcé. La programmation atypique, la nature de la maîtrise d’ouvrage (une société coopérative réunissant plusieurs centaines de sociétaires) et le budget extrêmement restreint nous ont conduit à adopter une méthodologie très inclusive afin de suivre les évolutions et ambitions du projet. L’attention au déjà-là, la valorisation de l’existant et la parcimonie ont guidé la conception des aménagements afin de satisfaire à toutes les normes et fonctionnalités d’un ERP de 5ème catégorie dont les bénéficiaires souhaitent un fonctionnement permettant la participation de tou·tes et de satisfaire à des exigences de minimisation des impacts sur l’environnement et l’économie (réemploi, matériaux locaux …).

L’Atelier Fil, très sensible à toutes ces questions, a conçu des aménagements et modifications de l’existant très minimaux, tout en garantissant une qualité d’usage et d’ambiance.

Chêne Gala

Architecture, Maitrise d’oeuvre / Mission complète pour la rénovation et extension d’une habitation, Livré / 2017 – 2020 / Rezé / Atelier Fil / Commande privée, budget 130 000€ TTC


A Chêne Gala, une succession d’extensions construites à différentes époques compose une petite maison rezéenne et son magnifique jardin. Pour pouvoir profiter au maximum de ces espaces extérieurs et de la lumière, deux morceaux d’extension anciennes sont démolis, remplacés par une nouvelle pièce de vie en ossature bois ouverte largement sur les espaces extérieurs grâce à une baie en trapèze qui vient épouser la forme d’une toiture émergeant de la maison d’origine.
Les matériaux écologiques sont privilégiés, l’isolation dans l’ossature bois est réalisée avec du métisse, un isolant fabriqué par le Relais à partir de coton recyclé.
Le bardage en bois brûlé est l’occasion d’une expérimentation partagée entre les architectes et les propriétaires.

Il ne reste plus qu’à profiter du jardin dedans ou dehors !.

Rue des prés

Architecture, Maitrise d’œuvre pour la rénovation d’un appartement de 70m2 / mission complète, Livré / 2016 – décembre 2017 / Nantes / Atelier Fil / Commande privée, budget travaux 50 000€ HT


Le projet consiste en la réhabilitation complète de l’appartement de 78m² au dernier étage d’un immeuble des années 1950 en centre ville de Nantes. Travailleurs indépendants, le besoin d’un bureau en plus des deux chambres a conditionné l’organisation spatiale. Les pièces sont petites, il s’agit donc de trouver une respiration grâce à une généreuse pièce de vie réunissant cuisine, salle à manger et salon. Pour cela, nous privilégions le fond de l’appartement, et un traitement uniforme sur l’ensemble du mobilier : placard de la cuisine et du salon, plan de travail servant également de table à manger.

Le dessin des modules est volontairement dissymétrique afin d’apporter du mouvement à la pièce et une identité propre à un appartement très classique. Le mobilier se déploie tout le long du mur du fond, se transformant petit à petit pour ménager des usages différenciés : placards de rangement, canapé familial, table pour enfant … L’îlot central reprend les mêmes codes et offre une table modulable, de 4 à 7 couverts grâce à un ingénieux système de pliage. Pour alléger la proposition, les modules sont réalisés par un menuisier, en contreplaqué peuplier blanchi par une lazure naturelle. La lumière qui entre généreusement dans l’appartement traversant vient faire le reste pour apporter une ambiance chaleureuse à cette pièce de vie.

Rue du phare

Architecture, Maitrise d’œuvre pour la construction, l’extension et la rénovation d’une habitation en Bretagne / mission complète, Livré / Décembre 2015 – décembre 2019 / Doëlan / Atelier Fil / Commande privée, budget 250 000€ TTC


Rue du phare, au-dessus du port de Doëlan, se dresse maintenant une nouvelle habitation. Avec sa fenêtre d’angle, ses ouvertures généreuses qui permettent de capter des vues sur la mer, elle devient un nouveau phare ; lorsque la nuit tombe sa lueur vient à son tour animer les rivages du port.

Le projet consistait en la rénovation d’une petite maison de 35 m², ancienne annexe de vacances, et une extension, nouveau volume d’une centaine de m² qui vient s’articuler avec l’existant par une liaison basse. Le projet propose de travailler les rapports sur l’environnement extérieur, que se soit les vues lointaine sur l’horizon de la mer, ou le jardin et la végétation alentour. La volumétrie générale propose une réinterprétation des maisons blanches de la côte bretonne. Le bardage bois sur le volume existant et les encadrements bois sur le nouveau volume créée un nouveau langage.

ALSH de Vertou

Architecture, Maitrise d’œuvre mission complète /  En chantier / Depuis septembre 2018 / Vertou / Atelier Fil / Commande publique – Ville de Vertou, montant des travaux: 2 850 000€ HT ; 1200m² de surfaces plancher, 160m2 de préau réhabilité, 2000m2 d’espaces extérieurs.

Équipe : Bigre! architecture (mandataire), Atelier Fil (architecture), LeVotre (paysage), ECGG (économie de la construction) , AMC (VRD), Kypseli (thermique et fluides), ECSB (structure), Acoustibel (acoustique)


La mairie souhaite construire un équipement d’ALSH (Accueil de Loisirs sans Hébergement) sur le site de la Presse au Vin, aujourd’hui utilisé par une partie du service jeunesse dans des bungalows et en plein air.

Le projet architectural propose d’intégrer le futur bâtiment aux équipements existants (préau historique, bâtiment de restauration, rangements, bois servant d’aire de jeux aux enfants, stationnement), tout en réaménageant ses abords pour accueillir les anciens et futurs usagers et développer des aires de jeux pour les enfants sur l’ensemble du site.

Le bâtiment en bois et aux couleurs vives créée organise ainsi les différents espaces de l’ALSH pour les maternelles et les primaires tout en offrant des vues et des espaces de jeux sur les espaces naturels extérieurs : bois, prairies, terrains de sports et aires de jeux existantes.

Vignes du bourg

Architecture, Maitrise d’oeuvre / mission complète, Livré / Novembre 2015 – Décembre 2016 / Nantes / Atelier Fil / Commande privée, budget 60 000€


Les propriétaires d’une maison dans le quartier Chantenay à Nantes souhaitent disposer d’une chambre supplémentaire et d’un bureau, afin de réorganiser l’agencement de leur maison et l’adapter aux modifications de leur modes de vie. La famille, constitué d’un couple et de deux jeunes enfants, est un peu à l’étroit dans cette maison ancienne de 85m².

La maison d’origine présente de beaux volumes intérieurs en rez-de-chaussée avec une pièce traversante et lumineuse regroupant les fonctions collectives du foyer (cuisine, salon, salle à manger), mais un étage sous combles assez exigu, avec deux petites chambres et une salle de bain.

Le projet s’adapte aux nombreuses contraintes d’urbanisme d’un milieu bâti dense, tirant avantage au maximum des hauteurs, reculs et relations de voisinage, pour venir se lover entre les murs périphériques existants et la maison d’origine. Il se développe autour d’un patio qui transforme la cour arrière et offre un nouvel espace extérieur plus intime, en contrepoint du jardin avant, qui donne sur un espace partagé entre les différents propriétaires de l’îlot.

Il est relié à la maison d’origine par une ouverture généreuse dans le pignon, et permet une dilatation du salon existant, et de nouvelles perspectives. Réalisée en ossature bois, l’extension se pare d’un bargade métallique gris clair, créant un écrin précieux pour abriter les nouveaux espaces tout en se détachant de la maison d’origine. Ainsi l’ancien et le nouveau se cotoient sans prétention.

Extension à La Turballe

Architecture, Maitrise d’oeuvre / mission complète, En cours / Février 2015 / La Turballe / Atelier Fil / Commande privée, budget 35 000€


Le projet de cette annexe doit répondre aux enjeux suivants : disposer d’espaces de rangement supplémentaires pour cette ancienne maison de pêcheur devenue maison de famille, ayant fait l’object d’une extension quelques années auparavant, et venir valoriser un patrimoine ancien sans le dénaturer.

L’annexe doit permettre de ranger nombres d’éléments (vélos, matériel de pêche, de jardin, de peinture, toiles et oeuvres artistiques …), sur une surface réduite et selon un plan triangulaire, avec un accès unique depuis la rue d’une largueur de 1.08m.

Le travail a porté sur la matérialité de cette annexe, afin qu’elle devienne un véritable élément de valorisation du paysage depuis la rue et depuis l’intérieur de la parcelle. Son aspect obligatoirement déstructuré de par son plan triangulaire a conduit la réflexion sur l’ensemble de la volumétrie. La présence d’un mur haut en pierre de qualité a également guidé l’implantation du bâtiment, un travail sur les pentes de toît et les ouvertures sur la rue ont façonné le bâtiment, comme un réel élément architectural.

Finalement, le choix du bardage s’est arrêté sur le zinc, dont l’aspect brut et foncé s’intègre particulièrement bien avec les toît d’ardoises environnant.

L’intervention est forte, mais mesurée, et l’originalité de la proposition lui confère un statut à part dans cette rue tranquille et pleine de charme. Loin de s’imposer, elle participe à la cohérence de la séquence globale de la rue.

 

FLOCH_Fil01

 

Balanou

Balanou, avec son nom de petit nain qu’on ne rencontrerait qu’à la pleine lune dans la forêt de Quenécan, est un projet d’extension et d’aménagement intérieur d’un penty breton. Un nom rêveur pour imaginer un penty en retrouvant ce qui lui manque -luminosité, légèreté et utilité- pour réaliser
deux maisons conjointes en une et ouvrir sur la prairie au Nord.
  • Architecture, Commande privée
  • Décembre 2012
  • Tréguennec, Plonéour Lanvern
  • Mission d’accompagnement sur la définition du programme et des espaces, ainsi que la conception architecturale & réalisation travaux

 

BAL_01

Présentation2

BAL_03

 

.Patrimoine

Aujourd’hui, à Balanou, la plupart des constructions alentours s’inscrivent esthétiquement dans le même registre que le penty, c’est à dire des constructions en moellons, sur des terrains arborés délimités par des murets en pierre de moins d’un mètre de haut.

Le bourg cherche à accueillir des nouveaux habitants et se densifier tout en respectant et en préservant l’organisation actuelle qui en fait son charme, c’est à dire en continuant la construction de bâtiments en bord de route, pour préserver son environnement naturel. Elle tente de mettre en place un P.L.U. depuis 2001 pour encadrer son évolution, mais en l’absence d’un tel document, l’évolution n’est aujourd’hui pas encadrée, et on s’appuiera sur les droits à construire et sur l’architecte des bâtiments de France pour établir le projet.

 

Layout1

 

.Modification de l’existant

Le projet comporte deux interventions qui ont toutes deux pour but de revaloriser un patrimoine déjà qualitatif mais qui présente des lacunes d’usage incombant à la destination de location du bâtiment. Ainsi, il est apparu nécessaire d’ouvrir la façade Nord pour apporter une lumière douce et diffuse dans l’habitation qui ne comporte que de petites ouvertures au Sud. De plus ces ouvertures permettent d’instaurer un dialogue avec le paysage de prairie existant au Nord.

En deuxième lieu il est apparu nécessaire d’installer une salle de bain supplémentaire et d’intervenir sur l’espace situé entre la remise, la chaufferie et l’extension du penty afin de revaloriser l’espace et les bâtiments. Par souci d’intégration au paysage existant, l’extension et les nouvelles ouvertures sur la façade Nord sont définies en termes volumétriques et esthétiques de manière à ne pas bouleverser l’organisation actuelle, tout en proposant une écriture contemporaine.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

.Extension contemporaine

L’extension s’intègre entre les bâtiments existants de la remise, et du penty, et vient recouvrir la chaufferie existante qui ne présente aujourd’hui aucune qualité esthétique.

Un langage architectural simple viendra marquer la contemporanéité du projet voulu par les propriétaires. Les volumes, bien que découpés, reprennent les pentes de toit existantes afin de mieux réaliser la liaison entre la remise et le penty. Le bois a été retenu comme matériau principal de cette extension, de par sa facilité de mise en œuvre, la propreté de son chantier en filière sèche, et son inscription dans une volonté de développement durable de la construction.

Le projet se décompose en plusieurs bandes juxtaposées. Au nu du mur de pierre de la remise sera installé un escalier en métal et en bois permettant l’accès à un espace d’observation du paysage à hauteur de l’extension. La bande suivante abrite la salle de bain, et le bardage en tasseau de bois de 45x45mm viendra se retourner pour habiller la chaufferie existante et couvrir le sol de la nouvelle terrasse offerte au Sud pour les futurs locataires. La dernière bande abrite les sanitaires et vient de la même manière aménager la terrasse et conférer à l’ensemble du projet une unité de traitement qui permet son intégration. Le rideau végétal existant entre la rue et la maison sera conservé pour garder une distance avec la route et préserver l’intimité des espaces extérieurs.

La liaison transversale entre chaque bande sera réalisée en polycarbonate, afin d’apporter toute la lumière nécessaire à l’utilisation de la pièce, tout en préservant l’intimité des occupants. Ce traitement de la tranche étant réalisé parallèlement au pignon, il est peu visible depuis la rue, mais il confèrera une grande qualité d’éclairement au coeur du projet.